23/09/2017

Fashion Week - VERSACE : Le final qui nous a plu !

Que l'on aime ou pas, la mode fascine, parfois, nous intrigue, nous énerve. Bref on ressent forcément quelque chose à son égard ! Et même si on n'est pas obsédé par le phénomène, il y a toujours un moment qui nous interpelle, nous touche, nous fait s'arrêter pour s'y pencher davantage et observer.

Etant sur Instagram et suivant des comptes liés à la mode, on a suivi comme beaucoup certains des défilés de la Fashion Week. On a été sublimé par certaines silhouettes, certaines textures et on a aussi eu quelques coups de coeur. Cependant ce qui nous a plus plu fortement dans le tourbillon de la Fashion Week, notamment celle de Milan, c'est le final du défilé VERSACE ! Même si vous êtes un néophyte en la matière, vous n'avez pas pu passer à côté de ces images ! 

Mais reprenons depuis le début : hier marquait les 20 ans du tragique assassinat de Gianni VERSACE, fondateur de la maison portant son nom. A cet occasion, sa soeur Donatella, qui a depuis repris les rênes avec brio, a dédiée à son frère la collection printemps-été 2018 en s'inspirant de son style.

Ce qui a blufflé l'audience c'est donc ce fameux final avec l'apparition des fameuses tops si célèbres des années 90, les "Supermodels" : Carla BRUNI, Claudia SCHIFFER, Naomi CAMPBELL, Cindy CRAWFORD et Helena CHRISTENSEN qui sont apparues flamboyantes vêtues de robes en lamé or sur cette mythique  chanson : "Freedom" de Georges MICHAEL (petit clin d'oeil au clip)  ! 


Crédit photo : VERSACE

Crédit photo : VERSACE

Bien que la plupart d'entre elles se soient tournées vers d'autres cieux (avec succès d'ailleurs), ce fut un moment fort plaisant de les voir réunies ensemble, près de 20 ans plus tard, à arpenter le podium ! 
 Après tout la mode n'est qu'un éternel recommencement donc rien d'étonnant non ? Qu'en pensez-vous ? 

Xoxo 



Quelle poussette canne choisir à partir de 2 ans et plus ?

Voici la question que l'on s'est posé avant de partir en vacances cet été ! Notre petit homme marche très bien malgré ses 3 ans à peine mais pour aller en Italie, à Rome plus exactement,  on s'est dit qu'il serait préférable d'investir dans une poussette plus légère et adapté à son âge. Mais quel modèle choisir et comment ? Nos critères : légère, confort et qui ne coûte pas un bras ! On n'avait pas envie d'une simple poussette canne que l'on aurait utilisée que pour un été mais plutôt une poussette facile à transporter qui pourrait nous dépanner de temps en temps, tout en étant confortable pour notre petit homme.

Comme souvent nos recherches se sont faites sur Internet et plus particulièrement sur Instagram grâce aux comptes de mamans blogueuses que l'on suit. Et là, très vite notre choix s'est porté sur la la GB Pockit ! Une des poussettes la plus légère du marché : 4,3Kg et surtout la plus compacte au monde (Guiness World Records 2014).

Ce qui nous a totalement convaincus, outre les avis, c'est la manière de la plier et le peu de place qu'elle prend ! Le mieux est de le voir en vidéo ci-dessous : il s'agit d'une vidéo de 2015 ajouté par le site Conso Baby



Rien à dire, on a été bluffé ! Et après avoir vérifié les prix on a finit par la commander sur le site Pépin de pomme (un e-shop de puériculture). On a été livré assez rapidement et on l'a testée illico ! Après notre McLaren, ça nous a changé ! Ultra légère, on avait l'impression, dans les débuts, qu'elle roulait toute seule ! Et malgré que ce soit une poussette canne et qu'il n'y ait pas de position allongée, notre petit homme a fait quelques siestes de 2h tranquillou !  On n'avait un peu peur que ça le gêne pour dormir, que nenni ! C'est passé "crème" comme dirait quelqu'un qu'on connaît :)

Nous sommes donc partis avec notre poussette dans l'avion et vu de son poids, nous avons pu la mettre en cabine et non pas en soute. Et c'est marrant car à 2 reprises les hôtesses de l'air nous ont demandées quel était le modèle ! On nous a même demandé une fois "qu'est ce que c'était" et on était à 2 doigts de la déplier !!! Les hôtesses ne s'étaient pas rendues compte qu'il s'agissait d'une poussette ! On a bien ri par la suite !

Arrivés sur place, vu son poids, on l'a prise tous les jours même si notre petit homme a plus qu'ignoré sa nouvelle poussette. Il était tellement heureux de découvrir de nouveaux endroits qu'il a passé la plupart du temps à courir. Il a rarement fait de siestes, toutefois on l'a quand même utilisée notamment les jours de fortes chaleurs et les jours où on partait très tôt. Depuis qu'on est revenus on l'a très peu utilisée mais on est rassuré de l'avoir à portée de main car à bientôt 3 ans, même s'il est plus fan de courir que de marcher, il est parfois fatigué notamment en début d'après-midi et ça nous évite d'être bloqués à la maison quand on a besoin de sortir ! 


Petit homme dans sa nouvelle poussette après une longueeee ballade.
Donc c'est un grand OUI pour ce modèle et ce pour plusieurs raisons :

 * elle est compacte,
* elle est confortable,
* pliée elle rentre dans un cabas donc facilement transportable, pratique pour le bus quand il est bondé ! 
* elle est légère tout en étant résistante et croyez-nous car à Rome entre les pavés et les escaliers biscornus elle a tout connu, on ne l'a pas vraiment ménagée !

Seul petit bémol : elle est vendue sans le sac pour la transporter, on comptait l'acheter et le temps passant on a zappé. Ayant une multitude de cabas, cela ne nous a pas gênés mais au vu de la vidéo, il est possible qu'on se le procure ! 

D'ailleurs à ce propos, concernant les accessoires compatibles, il y en a 3 :

* le sac de transport,
*le sac à langer (car convient aux enfants à partir de 6 mois à 17 kg soit environ 4 ans)
* la chancelière pour la protection contre le froid, le vent...

Voilà vous savez tout sur le nouveau bolide de notre petit homme ! 

Xoxo


Quand Rihanna et Beyonce osent en terme de diversité !

"Beyoncé and Rihanna have done more for inclusivity in fashion/beauty in one week than both industries in an entire century". By Havilland Savage.

Voilà un tweet qui résume parfaitement ce que beaucoup parmi nous pensent.

La mode est censée représenter toutes les femmes sur Terre quoi qu'en pensent les acteurs de ce milieu et malheureusement on doit encore faire ce genre de tweet pour éveiller les consciences ou parfois animer une conférence telle que le mannequin Ebonee Davis qui en février dernier a animé un "débat" sur la diversité dans le milieu de la mode.


En moins d'une semaine, Beyonce nous a présenté les nouveaux visageS pour sa dernière collection IVY PARK : Laverne COX, Grace BOL, Karen MCDONALD et Souffrant RALPH. Et on a découvert le clip de ouf (en terme de diversité) pour annoncer le lancement de la ligne de maquillage de Rihanna, Fenty Beauty

Pour ceux qui n'auraient pas la télévison, Laverne COX est l'une des actrices principales de ORANGE IS THE NEW BLACK et pas que, elle est la première personne ouvertement transgenre à avoir fait la Une du Time Magazine. Grace BOL est quant à elle une top modèle d'origine soudanaise, Karen MCDONALD est une chorégraphe et danseuse et Ralph SOUFFRANT, un mannequin révélé par Kanye WEST et atteint de vitiligo. Les 4 sont les visages de la nouvelle collection IVY PARK apparaissent également dans un joli clip. une ligne qui reste dans sa continuité aussi bien par son message que par le casting choisit. BEYONCE a de nouveau mis en avant que #BLACKISBEAUTIFUL.

Par sa campagne au casting époustouflant, Ivy Park célèbre l'humain. "Car la véritable beauté n'est pas physique : elle est issue de notre force de caractère. Il n'y a pas de standard de beauté".



Et enfin RIHANNA, la chanteuse aux multiples talents à couvert le lancement de sa gamme de maquillage, Fenty Beauty qui couvre non pas moins de 40 teintes de la peau la plus claire (caucasienne) à la peau la plus foncée (noire). RIHANNA l'avait annoncée haut et fort : "40 shades for makeup lovers around the world" ! "Foundation for all"

Le clip de lancement parle de lui-même en terme de diversité  : une femme noire à la peau foncée, une asiatique, une rousse, une femme voilée, une femme noire à la peau plus claire... bref vous et moi ! BAM ! 




Ce qui est assez drôle (enfin vous voyez ce que je veux dire)c'est que depuis le lancement et le succès mondial et fulgurant de Fenty Beauty, d'autres marques de maquillage lancent subitement des fonds de teint pour les peaux foncées et en font la promotion sur les réseaux sociaux ! #JDCJDR


Xoxo et Love sur vous !

21/09/2017

Mes 5 minutes à moi


Il y a quelques mois l'Amoureux (connaissant mon amour pour l'écriture) m'a offert ce livre : THE FIVE MINUTES JOURNAL. Une sorte de journal intime où chaque jour vous prenez 5 minutes (pas plus) afin de coucher quelques lignes le soir avant d'aller dormir. J'étais vraiment excitée quand je l'ai ouvert et quand j'ai parcouru ces pages. Pourtant, je n'ai pas plus que ça adhéré à ce rituel. Je l'ai fait 2 ou 3 jours de suite et je me suis arrêtée...


Le concept est pourtant très sympa et part d'un constat très clair :  nos journées sont chargées, très parfois. Elles commencent le matin et se terminent le soir : se préparer avant d'aller travailler (prendre le temps de se réveiller en douceur, faire un peu de sport, méditer ou faire du yoga, se doucher, s'habiller...), préparer les enfants (pour ceux et celles qui en ont), préparer le petit déjeuner, faire une dernière vérification avant de partir, déposer les enfants à l'école, crèche ou nounou et filer prendre son train, métro, tram ou vélib.

Une fois que l'on arrive au bureau :  se laver les mains (très important) checker ses mails tout en se préparant un thé ou café (pour moi c'est l'option thé vert), papoter vite fait avec les copines, faire sa to do list et c'est parti. Travaillant sur un ordinateur, j'aime me lever de temps en temps histoire de "reposer" mes yeux et de me détendre les jambes. J'ai la chance d'avoir une jolie terrasse au bureau et c'est pratique pour prendre un peu d'air frais !

Le midi c'est au choix : sport, shopping, déj entre copines, potes et ou collègues, parfois même je prépare mes notes de blogs... J'ai de la chance de pouvoir gérer mon emploi du temps et ça c'est un luxe dont je suis bien consciente !

Ensuite je reprends le chemin du bureau pour réunions, call clients, point avec mon boss, préparations de propales, relances clients...

Et voilà il est déjà l'heure de partir pour aller chercher petit homme : ce moment là est précieux, je me mets en mode "pause" afin de me consacrer à mon petit être. On fait souvent un petit détour par le parc et on rentre gaiement à la maison. Et là horreur, je me rends compte que le temps passe à une allure folle, que le dîner n'est pas préparé et que je dois doucher l'enfant (L'Amoureux finissant tard le soir). Mais no stress, j'improvise et prends le temps, pendant que petit homme joue aux voitures, regarde pour la millième fois Cars ou "lit" son livre sur les planètes ! 

Je le fais dîner ou on dîne tous les 2 en amoureux, on papote, un dernier verre de lait pour lui, brossage des dents, lecture et rituel du dodo. Entre temps, l'Amoureux arrive, câine son petit homme, joue un peu (tente parfois de l'exciter un peu trop à mon grand désarroi) et finit par nous laisser. 

Après un petit bavardage peuplé de questions en tout genre de sa part, de câlins, de chouinage (parfois), notre petit homme finit par s'endormir et enfin j'ai du temps pour moi ! 

 Voilà en gros une journée classique !


 Et c'est là que le rituel de THE FIVE MINUTES JOURNAL prend tout son sens car il  permet de se remémorer certains petits moments de la journée tels que :

I am grateful for

What would make today great ?

Daily affirmations. I am

3 Amazings things that happened today ? 

How could I have made today even better ?

Cette routine permet de se rendre compte que parmi les choses qui peuvent nous polluer, nous agaçer, que la vie est belle et que même de toutes petites choses peuvent nous apporter le sourire. Se concentrer et ne retenir que le positif nous rends, je pense, bien meilleur. La vie semble plus légère. On apprécie davantage ce que nous vivons, ce qui nous entoure. Depuis quelques temps, je me suis rendue compte qu'écrire me manquait. Ecrire avec un stylo (critérium ou stylo feutre) et non pas sur mon smarphone ou ma tablette.  Et c'est à partir de ce moment que j'ai ressorti mon exemplaire THE FIVE MINUTES JOURNAL de la bibliothèque afin non plus de me jeter sur Netflix une fois le petit homme couché, (bon j'avoue je continue à le faire) mais d'abord je prends 5mn pour me pencher sur ma journée, pas dans les moindres détails mais en partant de la trame de mon journal et vous savez quoi ? Ça fait un bien fou ! Je me recentre sur moi, je me mets dans ma bulle et couche sur papier ces moments et souvent je me rends compte que je suis passée à côté d'autres choses. En un sens, écrire jour après jour me permet de m'améliorer, me permet de voir la vie autrement, d'être reconnaissante pour ce que j'ai, de filtrer et de laisser passer les choses négatives pour enfin et toujours me concentrer sur le positif.



Après cette pause, je rejoins l'Amoureux pour papoter, regarder une série ou simplement lire à ses côtés et je m'endors (bien tardivement) dans les bras de Morphée, heureuse, reconnaissante et satisfaite de ma journée.


XOXO

06/09/2017

Comment j'ai "Binge Wathing" ATYPICAL !

Comme vous le savez ici on est fan de cinéma (films, dessins animés et séries). Et étant abonnés Netflix, on est très bien servis ! 

La dernière série vue en 3-4 jours et seule dans son coin 😂😂😂 : Atypical.




Un petit bijou composé de 7 épisodes pour la saison 1 ( A quand la saison 2 😭😭😭)
Bon je vous pose le pitch : 

En quête d'amour et d'indépendance, Sam, un jeune autiste de 18 ans découvre les aléas du passage à l'âge adulte. À la fois drôle et douloureux, ce cheminement à la découverte de lui-même bouleverse toute sa famille dont les membres, confrontés aux changements qui affectent leur propre existence, se posent cette question fondamentale : que signifie être normal ?


Pour être honnête, je n'étais pas super emballée au 1er abord mais après avoir vu la bande-annonce, j'ai foncé pour ne m'arrêter qu'au dernier épisode. On pourrait penser que le thème de l'autisme est central mais en fait il sert de lien d'attaches. Comme un socle :  quasiment tout ce qui arrive aux  personnages est plus ou moins lié à l'autisme de Sam. Sam qui a 18 ans rêve d'indépendance, veut voir des nichons et s'imagine même avoir son propre toit. Mais qu'en est-il quand on vit dans un monde différent du sien, qu'on ne connaît pas les codes, qu'on dit les choses sans détour, ne pensant pas faire de mal et surtout quand on est surprotégé ?


L'acteur jouant Sam, Keir GILCHRIST, est époustouflant dans son rôle ! J'aime particulièrement sa voix off ! Mais mon personnage préféré est Casey, sa soeur, jouée par Brigette LUNDY-PAYNE. Je la trouve extrèmement touchante dans son détachement : je m'explique et oui je parle et écris français ! Dans les premiers épisodes, on pourrait croire que seul courir l'intéresse ! Sans oublier son amour pour son père qui est flagrant : il est je crois, son meilleur ami. 
Son frère ? elle semble s'en accomoder... Et pourtant non, elle l'aime et ne supporte pas que l'on s'en prenne à lui. Mais elle se comporte devant lui d'une façon que son amour pour lui, son inquiétude pour lui semble totalement détachée... Jusqu'où... NO SPOILERS

Doug, le père joué par Michael RAPAPORT est touchant surtout quand il ose montrer ses failles, ses doutes. Il essaie tant bien que mal de comprendre son fils, de se faire aimer et surtout de se rapprocher de lui. C'est un bon père notamment avec sa fille qui l'adore et est également un époux adorable, bien que parfois il n'ose contredire sa femme, Elsa, interprétée par Jennifer JASON LEIGH. Que dire d'Elsa sans SPOILER ? C'est une femme, une battante qui a bouleversé sa vie afin d'être le plus présent dans la vie de son fils pas comme les autres. Elle a tout sacrifié, parfois trop, au point de s'oublier, d'oublier les autres membres de sa famille. Mais plus on avance dans les épisodes, plus ou comprend plus ou moins le pourquoi du comment. 

Je ne peux finir la note sans évoquer le meilleur ami de Sam, Zahid, interprété par Nik DODANI, un personnaga à lui tout seul tant il est drôle, loufoque et obsédé (gentiment) par les femmes ! 

Vous l'aurez compris, cette "dramédie" est plutôt bien faite malgré quelques lenteurs. Les personnages sont bons et le tout ensemble fonctionne parfaitement bien ! 

A votre tour d'essayer ! 

Xoxo