18/10/2017

Octobre Rose : Collab' entre Stella Mc Cartney & Alicia Keys

En ce mois d'octobre, il est difficile (surtout quand on est une femme) de passer sous silence toutes les initiatives liées à cette maladie. Il faut savoir qu'1 femme sur 8 risque de développer  un cancer du sein au cours de sa vie. Ce chiffre est énorme ! Le cancer du sein est le plus répandu de tous les cancers chez la femme. Il est important de se faire dépister dès qu'on a le moindre doute. De frapper aux portes, plusieurs même s'il s'avère que cela est nécessaire. Malgré les avancées au niveau de la recherche, des femmes succombent encore... On a tous dans notre entourage, une ou plusieurs femmes touchées par cette maladie et on est souvent désemparé face à cela, on en trouve pas les mots, on se cache derrière des paroles réconfortantes, des sourires, des câlins...

A côté de cela certains se mobilisent à leur façon pour faire avancer la recherche, pour sensibiliser l'opinion, pour ne pas oublier que le dépistage existe, pour ne pas oublier, pour ne pas les oublier... Oui un mois ce n'est peut-être pas assez...

Parmi toutes les initiatives que l'on trouve, une nous a particulièrement plues : il s'agit de la collaboration entre Alicia Keys et Stella McCartney. 


La chanteuse, qui est l'une de nos artistes préférées, a pris la pose pour la styliste britannique afin de nous présenter un ensemble de lingerie rose (un petit reminder pour se faire dépister) de la marque Ophélia Wisthling : un soutien gorge (160€) et sa culote assortie (90€).



Une partie des bénéfices sera reversé au Centre Linda McCartney à Liverpool (en Angleterre) et au Memorial Sloan Kettering de Harlem (aux Etats-Unis). 
Pourquoi ce choix ? Pourquoi cette cause ? Simplement parce que les 2 femmes ont vu de près ce que le cancer du sein fait sur la femme, sur leur mère à toutes les 2. La styliste a d'ailleurs perdu sa maman à cause du cancer du sein il ya déjà 19 ans et la mère d'Alicia Keys est quand à elle "venue à bout" de cette maladie qui gêne, embarrasse, détruit des vies, "joue" avec notre féminité.



C'est peut-être un petit geste mais collé à d'autres petits gestes (même une goutte dans l'océan) cela peut nous rendre plus fort ! Et plus on fera de bruit pour "battre" ce cancer, plus de femmes iront se faire détecter et moins de larmes de douleurs ne couleront.

Pour suivre l'échange entre les 2 femmes ça se passe par ici.

Xoxo




15/10/2017

On a aimé : le shooting de Zoe KRAVITZ pour Vogue UK

Zoe KRAVITZ, illustre fille de Lisa BONET (Cosby Show) & du chanteur non moins célèbre Lenny KRAVITZ. Un petit bout de femme de 28 ans, d'une beauté assez époustouflante et qu ose dire tout haut ce qu'elle pense ! Capable même de répondre à ses "haters" sur son compte Instagram. Récemment vue dans "BIG LITTLE LIES" (dans le rôle de Bonni Carlson, la belle-mère sexy, qui mange bio et qui fait du yoga) ), l'artiste continue son bonhomme de chemin à  Hollywood, chanteuse dans le groupe "LOLAWOLF" (composé des prénoms de ses frères et sœurs du côté de sa mère) et aussi devient égérie pour Yves Saint Laurent, pose en tant que mannequin pour de nombreuses marques et vient d'être choisie par le Vogue UK pour être en couverture de leur numéro du mois d'octobre.

Crédit photo : Alasdair McLellan
Quelque soit la coupe adoptée, on l'a trouve sublime ! Elle a ce petit quelque chose d'attendrissant, de touchant mais on sent en même temps une grande force en elle. Bref on l'a kiffe ! 

Crédit photo : Alasdair McLellan

On fait un dernier petit tour sur un de ses derniers looks sur red carpet : lors de la soirée des Emmy Awards en septembre dernier. Cette robe Christian Dior haute couture, on en parle ou pas ? 

Crédit photo : Danny MOLOSHOK /INVISION FOR THE TELEVISION ACADEMY / AP IMAGES

Xoxo et A Bientôt pour un nouveau "On a aimé"




Tu connais MAD ?

En cette fin de week-end, on a pensé à vos prochaines sorties (ne nous dîtes pas Merci ! ) alors réservez votre soirée du jeudi 19 octobre au MONA LISA pour assister à une soirée de folie grâce à MAD à partir de 19h00 ! 

Mais qu'est ce que MAD et qu'est-ce qu'une MAD session ?

MAD pour Music - Arts - Design. 


Qui est à l'origine de MAD ? 

C'est avant tout un projet de 2 soeurs : celui de Lise et Rima YACOUB sans oublier leur partenaire, Bruno WAITZMAN. Lancé en 2016, leur idée commune était de mettre en place une marketplace créative à 360° permettant à tous les artistes (quelles que soit leur activités, leurs compétences) de mettre à profit leur talent. Pour que cela soit plus simple à comprendre, c'est en quelque sorte un "crowdfunding". 

Tous les talents soit choisis scrupuleusement par un jury (composés d'experts) et sont ensuite accompagnés main dans la main de A à Z dans Toutes les démarches à entreprendre ! Que ce soit une problématique de financement, de mise en place de blogs, d'évenèment ou autres, MAD est là pour vous soutenir. 

Un des plus : en tant qu'artiste vous pouvez également interragir avec votre communauté ! Une bien belle façon pour eux de gagner des points, non ? 

Revenons aux MAD sessions : il s'agit d'évènements physiques (de soirées) où l'ensemble de la communauté MAD se retrouve : les artistes (bien sûr), les partenaires et on n'oublie pas la communauté de fans. 

Concernant celle de  jeudi prochain : ce sera l'occasion de retrouver sur scène les lauréats de la première MAD Talent Hunt Competition (Leïla MACAIRE, La Tendre Meute, Jade B, Louise ELIZEON et bien d'autres encore). En plus de vous divertir, ce sera également pour eux l'occasion de lancer leurs propres campagnes de crowdfunding via la plateforme MAD. Imaginez la pression de folie ! 



Alors, envie d'en savoir un peu plus ? Curieux de découvrir de nouveaux artistes ?  ou Curieux tout court ? RDV sur MAD et surtout RDV jeudi prochain ! 

Xoxo et on compte sur vous ! 



11/10/2017

On parle épilation ?

Aujourd'hui on va entrer un peu dans votre intimité en parlant d'épilation ! Je crois que depuis la création du blog c'est la première fois que l'on en parle ! Non pas par pudeur mais parque ce que j'estimais ne pas avoir besoin d'en parler. Pourquoi donc ce revirement de situation ? A cause ou grâce à Adidas ! Pour une de leurs dernières campagne, ils ont fait appel à Arvida BYSTRÖM, un mannequin (et photographe) suédois qui ne s'épile pas et fait fi des diktats liés à la beauté. Libre à elle direz-vous mais apparemment non ! Après la publication d'une des photos où on voit la jeune femme aux jambes nues non épilées, il y a eu une avalanche de message haineux à l'encontre du modèle choisi !

Crédit photo : Instagram Adidas Original



Du coup je me pose des questions : que doit-on penser de ces messages, ne nous sommes pas libres de faire ce qu'il nous convient ? S'épiler quand on est une femme doit-il être une obligation ? N'avons nous pas le droit de s'afficher telle que nous le sommes ? Devons-nous renier ce à quoi nous croyons au profit de la Société ?

Perso, je n'aime pas les poils sur moi ! Enfin je n'aimais pas ! Je n'ai pas changé d'avis c'est juste que depuis que j'ai un enfant donc un peu moins de temps pour moi (et plus pour lui), je n'ai plus mon sacro saint RDV annuel chez l'esthéticienne ! Et je n'ai pas honte de coucher ces lignes par écrit ! Je m'épile toujours mais ce n'est plus une obsession ! J'avoue avoir de la chance de ne pas avoir un Amoureux qui me pousse à m'épiler ! Il m'aime comme je suis. Je me lave (matin et soir), prends soin de moi, prends toujours plaisir à me maquiller...Bref, je n'ai pas oublié qu'avant d'être une Maman je suis avant tout une femme ! J'ai seulement plus de rasoirs qu'avant et je pense à m'épiler avant une séance de sport, quand je suis en jupe ou quand je dois me rendre à la piscine. Attention, cela ne veut pas dire que c'est à cause de mon fils ! C'est jusque que j'ai dû revoir mes priorités, non ce n'est pas une obligation mais une envie de faire les choses différement tout en tenant compte de mes envies :

1 - Je suis en 4/5 donc je ne travaille que 4 jours par semaine,
2 - C'est moi qui récupère notre petit homme le soir donc j'ai un impératif "temps" à respecter,
3 - Plutôt que me faire épiler pendant ma pause déjeuner, je préfère suer à la salle de sport  ou faire trempette à la piscine près de mon boulot, (je suis plus détendue l'après-midi et je dors mieux le soir),

Avec ça vous pourrez me répondre "et le samedi ? " : le samedi, vu que mon Amoureux travaille, cette journée est consacrée entièrement à mon petit homme, et je n'ai pas vraiment envie de le trimballer dans un institut.

Bref quand j'ai vu les articles consacrés à Arvida, je me suis posée la question et j'ai même demandé l'avis à certaines de mes copines. Certaines ont trouvé ça dégueulasse de voir les jambes non épilées du mannequin, cela m'a fait sourire... J'ai toujours pensé que les femmes étaient solidaires entre elles ! Je suis parfois naïve ! 

Dans tous les cas qu'une jeune femme ayant plus de 236K followers sur Instagram puisse oser poster des photos d'elle non épilées en 2017, je dis bravo et l'applaudis bien fort ! 

Crédit photo : Instagram Arvida BYSTRÖM

En regardant son compte Instagram d'un peu plus près, j'ai vu qu'il n'y a pas que contre les poils qu'elle "se bat", la cellulite en fait également parti ! A l'ère des filtres, des retouches Photoshop..., elle a posté une photo d'elle où on voit ses cuisses Et sa cellulite ! Non mais cette femme que je ne connaissais pas risque de devenir mon héroïne ! Il faut en avoir pour oser se montrer ainsi ! 

Crédit Photo : Instagram Arvida BYSTRÖM 

Sous la photo, ce message : "Trying to show off some cellulites and a dimpled cherry" <3


Alors quoi penser de cela ? Cela vous choque t-il ou pas ? 
Entre nous j'aimerais bien avoir votre avis.
Xoxo



Entrée à la Maternelle : Bilan après 1 mois

Voilà,  aujourd'hui cela fait plus d'1 mois que notre petit homme a fait sa rentrée : un moment plein d'émotions et de stress aussi (de notre part). Comme on l'a dit dans la note dédiée à ce grand moment, on a voulu que le mois de septembre se fasse en douceur car depuis ses 4 mois jusqu'à cet été, son univers se limitait à Mamie, Tatie, Cousin 1, Cousin 2 et après Cousine 3 et parfois Tonton. Toute sa sphère baignait dans cet univers familial, plein d'amour, de bienveillance, plein d'attentions. Ses activités étaient rythmées au gré des envies de Mamie et parfois de Tatie. Ses repas ? En fonction de ses goûts ? Sa sieste ? Entre 13h30 et 14h ? Le lever ? Quand il se réveillait, le corps tout chaud et les yeux encore pleins de sommeil. Tout cela accompagné de son éternel frère de coeur, Cousin 2. Tout ce qu'il a entreprit pendant cette longue période, il l'a fait main à main avec lui : rigolades, brouilles, ... Un duo que l'on a parfois du mal à suivre tant ils sont proches ! 


Forcément l'entrée à la maternelle a été un petit bouleversement pour lui comme pour nous. Pour lui l'inconnu et nous idem ! Notre petit homme est loin d'être timide, toutefois il a dû s'habituer à un nouvel environnement, à de nouvelles habitudes, à un cadre beaucoup plus "carré", à de nouvelles règles. Il a fallut qu'il prenne sa place dans un nouvel environnement avec d'autres enfants du même âge voire certains légèrement plus âgés.

On a donc commencé "step by step" et cela ne fait que 3 semaines à peine qu'il fait de grandes journées soit : 

- Arrivée à l'école à 8h50
- Sortie du centre de loisirs entre 17h45 et 18h15. 

Le mercredi et le jeudi, il ne va à l'école que le matin : Maman est toujours en 4/5 et Papa a gardé son jour de repos en semaine. Soit 2 grosses journées  (le vendredi Maman part plus tôt du travail) ce qui est plutôt bien contrairement à d'autres enfants.

En y réfléchissant bien, le plus compliqué a été et sera toujours (lol) la cantine ! Au début il ne mangeait rien du tout ! Imaginez notre stress au travail, on avait le bide en vrac et ça devenait de plus en plus difficile de rester focus au bureau. Après plus d'un mois, un peu d'ingéniosité et des promesses, cela va mieux, ce n'est pas encore ça mais 1) Il ne pleure plus et 2) Il consent à gôuter ce qu'on lui propose mais à petites doses ! 


En ce qui concerne la propreté, je pense qu'on a un peu trop tardé en pensant qu'on aurait le temps, mais Mince le temps passe sacrément vite !!!! A la maison, il a ses habitudes, son pot, son marche-pied et son réhausseur de toilettes, en gros, il fait sa vie ! A l'école ce n'est pas du tout la même chose et sur ce point on ne l'a absolument pas préparé ! Résultat il y a eu 1 jour  (le 2nd jour d'école) où il y a eu non pas 1 mais plusieurs accidents : on vous laisse imaginer notre état quand on l'a récupéré et surtout sa petite tête ! Les larmes ont faillit jaillir mais on a tenu bon ! On l'a serré tellement fort qu'on aurait pu l'étouffer ! Suite à cela, on lui a beaucoup parlé et on tâché de comprendre sans jamais le réprimander mais au contraire en le rassurant, et ne ne cessant de répéter qu'on l'aimait fort jusqu'à l'infini (c'est notre petit truc à nous <3).



Par la suite on a essayé de trouver des petites astuces pour que cela ne se reproduise plus de manière systématique tout en étant conscient qu'un accident peut arriver ! Et vous savez quoi, cela fonctionne ! Depuis cet accident, on n'en a plus eu ! Il demande quand il a envie d'y aller et bien entendu il y a des "pauses toilettes". D'ailleurs depuis on se bat quasiment tous les soirs au moment du coucher car il ne veut plus porter de couches ! On s'est dit qu'il était sûrement prêt à ne plus en porter du tout donc en ce moment on a un contracté un marché (Wait & See). Idem pour les siestes ! 

En fait les moments les plus sympas pour lui liés à l'école sont les activités du matin telles que la motricité, il en parle Tous les jours, les chansons qu'il apprend, il adore chanter, les pauses récréations où il fait du vélo, la sieste (quand même), le goûter (Yes ! Choisi scrupuleusement par nous) et enfin le centre de loisirs ! Et là pour le coup, c'est une jolie surprise car cela permet à Maman de ne pas avoir à courir le soir pour le récupérer, vu qu'on a jusqu'à 18h30 pour aller le chercher et c'est également le centre où il ira pendant les vacances scolaires. Il s'est vite familiarisé avec le personnel (notamment avec ses référents) et il retrouve ses copains. On n'en est pas encore au moment où il refuse de nous suivre mais presque ! 


Pour conclure après un mois de septembre fait de montagnes russes, on se sent beaucoup mieux, plus serein. Il chante sur le chemin de l'école, ne pleure plus quand on évoque la cantine et commence à mémoriser sa routine. On ne peut être que fier et soulagé ! 
En ce qui vous concerne, comment s'est passé la rentrée de vos petits ou grands d'ailleurs ! Quelque soit leur âge, le stress, l'appréhension restent identiques ! 

Xoxo

P.S : les photos n'ont rien à voir avec le post ! C'était un samedi ensoleillé à la Villette, notre QJ.