21/11/2017

Rendez-vous intimiste avec Phytospecific

Dans le cadre des Victoires de la Beauté Plurielle (qui a eu lieu jeudi il y a 8 jours de cela et pour lequel un post est en préparation), l'organisatrice en l'occurence ma soeur aka Vivi a convié une petite poignée de femmes autour d'un petit déjeuner en présence de la marque Phyto Specific.

Je vous relate maintenant le charmant RDV : Un café plus que cosy dans le 9ième, le Léandrés. A peine franchi la porte, vous n'avez qu'une envie c'est celle de vous lover dans le canapé à l'entrée ou de vous attabler sur la table en bois prêt à déguster tout ce qui se trouve sur la carte ! Véridique !






Un endroit parfait pour se réunir entre femmes afin de parler d'un des sujets qui nous tient tant à coeur : nos cheveux. Qu'ils soit naturels, locksés, défrisés, tressés ou autre, on aime ses cheveux (souvent), on en prend soin (du moins on essaie), on teste, on arrête, on découvre et parfois à la fin de tant de pérégrinations on trouve (parfois) enfin le Graal ! 

Cette rencontre autour de la marque Phyto Specific nous a permit grâce à un tour de table d'évoquer notre relation avec nos cheveux, on a parlé de soins, de nos expériences ratés (trop souvent d'ailleurs) chez certains coiffeurs et de ce que l'on a envie de transmettre à nos enfants : de l'amour pour nos cheveux. 

Pour moi Phyto Spécific c'est avant tout leur institut de soin découvert grâce à ma soeur qui comme son nom l'indique est l'endroit où je faisais de temps en temps des soins. Rien d'agressif, que du doux.  On prenait clairement soin de mes cheveux : pas de coupe à la Rihanna ou de tissage à la Beyoncé. Je repartais telle que j'étais arrivée mais en mieux car mes cheveux (défrisés en ce temps si lointain) avaient été pris en mains, en très bonnes mains. Puis le temps a passé, d'autres coiffeurs sont apparus, de nouvelles coupes, encore plus de défrisages... Plus de soins sur des cheveux courts et défrisés : je ne regrette pas ce temps, (je me suis sincèrement amusée avec mes cheveux) jusqu'au jour où j'ai voulu à nouveau réapprendre à les connaître en passant au naturel.

Malgré la multitude de produits testés, de gammes utilisées, j'ai toujours eu, à ma connaissance, un ou deux produits Phyto Specific dans ma salle de bain. Me retrouver ce mercredi en la présence de la marque m'a clairement donnée envie de la redécouvrir.







Je crois que ce genre de RDV est tout à fait ce qui me correspond quand il s'agit de découvrir (ou redécouvrir) une marque. On n'est pas nombreux, on a d'ailleurs l'impression d'être avec des copines ! Et surtout on est dans un lieu où on mange et bien ! Manger c'est la vie, non ?

 Blague à part c'est assez inédit de se retrouver dans ce type de configuration. On se dévoile sans fard, sans filtre, on échange, on partage nos expériences (bonnes ou mauvaises, parfois les deux) dans la bonne humeur et on fait connaissance de jolies personnes. On est tellement à l'aise que le temps file à une allure mais peu importe car on est bien. On a une interlocutrice en la personne de Mélissa qui est là pour nous narrer les origines de la marque, son envie, le pourquoi de l'implication de la marque. Ses points forts, soit tout ce qui nous permet de leur accorder notre confiance pour bien traiter nos cheveux.


Crédit photo : Afrikann Omari







Xoxo & See U soon


Beauty September : Carolina B

Dans le cadre du #BeautySeptember organisée par Vivi ma soeur, nous avons pu découvrir ou redécouvrir des marques très sympathiques. L'une de ces marques 100% françaises est Carolina B. Une marque que l'on connaît depuis plus de 3 ans déjà (la première fois que l'on a entendu parler de Carolina B c'était lors de l'avant-dernière édition du salon Boucles D'Ebène). C'est l'une des premières marques pour cheveux que l'on a utilisée pour notre petit homme au si joli nuage (petite référence à sa belle chevelure). 

L'un des premiers produits testés a été le Lait Crème de coiffage à base d'huile d'amande douce, de germe de blé, de jojoba, de Pracaxi et aussi enrichi au beurre de karité bio. 


A ce jour, elle fait toujours partie d'un des incontournables pour le coiffage de petit homme. Imaginez donc notre plus grand plaisir quand on a eu l'occasion de tester leur Shampoing Solide au beurre de karité ainsi que leur Après-Shampoing Douceur (à l'huile d'amande douce et à l'huile d'avocat).

Crédit Photo : Afrikann Omari

Le premier testeur de la famille a été notre petit homme : ça a été mignon de voir sa petite tête face au format assez insolite du shampoing. Une fois qu'on lui a expliqué le procédé, il a été plus qu'amusé et est resté sagement assis dans la baignoire pendant qu'on lui frictionnait les cheveux avec le shampoing solide. Comme vous le constaterez grâce à la photo ci-dessous, très peu de matière suffit et aussitôt ça mousse. Les cheveux sont doux, soyeux, en aucun cas rêches, et sentent super bon. Le parfum est délicat, très agréable une fois les cheveux rincés.




Après avoir rincé ses cheveux, a eu lieu une nouvelle étape dans sa routine capillaire en la pose de l'Après-Shampoing douceur et comme son nom l'indique cela a été fait en douceur. 

Une fois cette étape finalisée, on a séché ses cheveux puis on a mis quelques gouttes d'huile de jojoba et on est passé à l'étape "coiffage" avec une autre marque qui aura également son propre post.

VERDICT : si vous avez des petites frimousses aux cheveux frisés à crépûs, n'hésitez surtout pas à tester Carolina B. Dernière chose, c'est une gamme de produits recommandée à partir de 36 mois et on doit vous avouer que l'on a pas attendu les 36 mois de notre petit homme mais Chuuuuuut...


Xoxo

02/11/2017

Adwoa Aboah : le nouveau visage de la ligne de maquillage Marc Jacobs Beauty

On a découvert son visage atypique sur notre feed Instagram et tout de suite son regard, sa gouaille, sa bouille nous a tapé dans l'oeil. Elle a un truc qui touche, qui attendrit, et en même temps, on sent qu'elle en a. Qu'elle est bien plus forte qu'il n'y paraît.

Adwoa Aboah a tout juste 25 ans. Sur son compte Instagram elle se présente comme étant mannequin Et activiste ! En 2016 elle créé la plateforme participative Gurls Talk, où de jeunes femmes peuvent parler des sujets qui les touchent, les sujets tels que la sexualité, l'adolescence, tout ce qu'elles traversent.


Plus jeune, elle-même a traversé de durs moments : à peine entrée dans l'adolescence, elle n'a pas su se reconnaître dans le pensionnat où on l'a envoyée et a sombrée dans l'alcool et les drogues dures. Après une cure de désintoxication, elle intègre à 18 ans une agence de mannequins. Son mal-être persiste et elle tente de se suicider à l'âge de 23 ans. Après des soins et beaucoup d'amour, elle a commencé à s'en sortir, à s'aimer et à aimer la vie. Et depuis son visage inonde les médias. Si vous suivez tout ce qui touche à la mode tel que la Fashion Week, vous avez dû voir sa silhouette à de nombreuses reprises !

 A tel point qu'elle est aujourd'hui le nouveau visage de la ligne de maquillage Marc Jacobs Beauty


On n'a pas finit d'entendre parler de la jolie et énigmatique Adwoa.
Gros coup de coeur


Xoxo

26/10/2017

Brunch de la Rentrée : Avec Vivi et ParaEthnik

Qu'ont en commun les marques suivantes ? Nuhanciam, Carolina B, Aunéa Cosmétique, Biolissime Paris, Laura SIM'S et YDNA.

Ce sont des marques 100% françaises portées par des entrepreneurs afro caribéens qui ont à cœur d’œuvrer pour la beauté noire & métissée et dont leurs produits sont disponibles sur Paraethnik, la 1ière pharmacie dédiée à la beauté noire en ligne. Une pharmacie qui référence près de 80% de marques 100% françaises !

Pourquoi aborder ce sujet ? Tout simplement parce que début octobre, il y a eu un brunch beauté autour de ces marques. Un brunch où on a pu parler de beauté noire, entrepreneuriat, de marques prenant vraiment compte les spécificités des peaux noires et métissés : celles des femmes, des hommes aussi et surtout de nos enfants. Des marques qui ont joué le jeu jusqu'à offrir des produits à chacun des participants ! 

Un brunch beauté organisé par Vivi (dont la beauté plurielle, la diversité, la beauté pour toutes est un de ses cheval de bataille) en collaboration avec Paraethnik.






Avant ça et tout en dégustant le succulent brunch concocté par Annick du blog Just Simple Kiktchen, on a parlé de chacune des marques, de leur histoire, du commencement,  de la genèse des marques, de leurs envies. On a testé les textures sur nos peaux, on a senti les différents parfums... On a parfois parlé de nos expériences heureuses ou malheureuses, on a ri, souri...





On va essayer de vous détailler pour chacune des marques, les produits proposés et surtout ceux avec lesquels on est reparti à la maison. Allez c'est parti ! 

* NUHANCIAM : devons-nous encore vous parler de l'une de nos marques chouchou ?  Oui ! Car on ne vous a pas encore parlé de leur nouvelle gamme anti-imperfections pour les peaux à tendance acnéique. Une gamme que Carrie teste "partiellement" depuis la sortie. 

Cette gamme est composé de 3 produits : 


Un Gel Nettoyant Dermo Purifiant,
Une émulsion anti-imperfections,
Stop Boutons,

Crédit photo : Afrikann Omari

Pour l'event, NUHANCIAM avait gentiment glissé dans leur sac le Gel Nettoyant Dermo Purifiant ainsi que le Stop boutons. Carrie teste depuis un petit bout de temps le Gel ainsi que le Stop Boutons. Son produit préféré de la gamme ? Le Stop Boutons ! C'est le Graal ! Sérieusement ! Un ou plusieurs boutons font leur apparition et hop vous dégainez votre arme magique et aposez une goutte sur le ou les coupables et d'ici quelques petits jours à peine et le problème est réglé ! En cas d'acné plus important vous pouvez finaliser avec l'émulsion. Toutefois avant de sortir votre arme secrète, il est important que votre peau soit propre et bien nettoyée. Pour cette étape Ô combien importante, vous avez le Gel Nettoyant Dermo Purifiant (sans savon) qui comme indiqué : nettoie, élimine les impuretés, libère les pores obstrués, assainit et aide à réduite les boutons et les points noirs. De plus grâce à un dérivé de zinc, il contribue également à réguler la sécrétion de sébum.

         
* Carolina B : c'est une marque que l'on a découvert lors d'une édition du Salon Boucles D'Ebène lors de la 5ième édition au Centquatre. En ce temps là, Petit homme était tout petit mais commençait à avoir de plus en plus de cheveux, contrairement à sa maman (au même âge). On utilise donc depuis près de 3 ans leur crème de coiffage et elle convient très bien à notre petit homme. Ce brunch beauté nous a permis de découvrir 2 produits de la marque qu'on ne connaissait que visuellement (merci Instagram) mais que nous n'avions pas encore testé sur la chère tête brune de notre petit garçon :



Le Shampoing Solide à base de karité : à l'huile de pépins de raisins et à l'huile de germe de blé. Hyper pratique quant à l'utilisation alors qu'à la base ce n'est pas un geste habituel ! Recommandé pour être utilisé à partir de 3 ans et Babyboy l'a déjà testé 2 fois ! (Il aura 3 ans fin décembre)

L'après-Shampoing : à base d'huile d'argan, d'huile d'olive et de beurre de karité. C'est également une grande première pour nous car nous n'avions jamais utilisé ce type de produits pour les cheveux de BabyBoy. Un nouveau geste dans son rituel shampoing et après lui avoir expliqué le pourquoi du comment, il a apprécié d'avoir ce produit sur ses cheveux. On en a profité d'ailleurs avant la pose, de lui faire un petit massage du crâne. 


* Aunéa Cosmétiques : Fan, Fan et hyper fan de leur Crème de Karité (depuis sa sortie d'ailleurs) que toute la famille peut utiliser ! Très facile à manier, sent bon et ne graisse pas ! Que demander de plus ! 


Crédit photo : Afrikann Omari

Petite nouveauté : la Crème Coiffante également à base de beurre de karité, d'hibiscus et de citron actifs. On l'a posé sur les cheveux de  Babychou après son shampoing, juste avant de le coiffer (vanilles ou tresses). Assouplit vraiment le cheveu, ne les rend pas lourds, ni graisseux et sent bon ! 


* Biolissime Paris : Entendue parlée mais jamais testée ! Dédiée aux peaux noires et métissées et ciblant aussi bien les peaux à imperfections qu les peaux grasses, sèches et mixtes. On a tout de suite entendu l'engouement de certains convives (qui connaissaient la marque bien avant le brunch) vis-à-vis de certains produits de la marque tels que le Lait Veloutant Unifiant et le Tonique Exfoliant. Une valeur sûre à tester très prochainement.


Crédit photo : Afrikann Omari

* Laura SIM'S : un peu de maquillage pour égayer ce n'est pas mal non plus, non ? Et ça tombe bien car on a été bluffé par les couleurs des gloss et rouges à lévres et surtout par la tenue ! Une jolie découverte à petit prix ! Au fait quand il est écrit "on a été bluffé", il s'agit surtout de Carrie ! :)

Crédit photo : Afrikann Omari

* YDNA : petite nouveauté capillaire avec des noms très doux. La marque toute jeune se compose d'une gamme de 5 produits allant du co-wash, la brillantine, le leave-in, le masque et la crème coiffante. Des noms trop choupis pour chacun des produits ! Pour la composition on retrouve près de 97% d'ingrédients d'origine naturelle tels que de l'huile de coco, de l'huile d'olive, de la cire d'abeille... Pour le brunch, les 3 produits choisis par la marque ont été celle du rituel en 3 temps :


Garde-moi, le Leave-in sans rinçage,
Câline-moi, la Crème coiffante,

Illumine-moi, la Brillantine


Crédit photo : Afrikann Omari

Ce fut un vrai moment de partage, d'échanges où chacun et chacune a pu s'exprimer, a pu faire part de ses problématiques, de ses attentes. On pense que l'on peut aisément dire que ce fut un très joli moment et il est rare de voir tant de marques autant rassemblées et aussi plébiscitées ! 










Encore un grand merci à toutes les marques présentes et aux hôtes de ce superbe brunch

aka ma soeur d'amour (que j'aime à la folie) et à ce cher Thierry Chapnga, fondateur de ParaEthnik.

Crédit photo : Afrikann Omari



Xoxo


18/10/2017

Octobre Rose : Collab' entre Stella Mc Cartney & Alicia Keys

En ce mois d'octobre, il est difficile (surtout quand on est une femme) de passer sous silence toutes les initiatives liées à cette maladie. Il faut savoir qu'1 femme sur 8 risque de développer  un cancer du sein au cours de sa vie. Ce chiffre est énorme ! Le cancer du sein est le plus répandu de tous les cancers chez la femme. Il est important de se faire dépister dès qu'on a le moindre doute. De frapper aux portes, plusieurs même s'il s'avère que cela est nécessaire. Malgré les avancées au niveau de la recherche, des femmes succombent encore... On a tous dans notre entourage, une ou plusieurs femmes touchées par cette maladie et on est souvent désemparé face à cela, on en trouve pas les mots, on se cache derrière des paroles réconfortantes, des sourires, des câlins...

A côté de cela certains se mobilisent à leur façon pour faire avancer la recherche, pour sensibiliser l'opinion, pour ne pas oublier que le dépistage existe, pour ne pas oublier, pour ne pas les oublier... Oui un mois ce n'est peut-être pas assez...

Parmi toutes les initiatives que l'on trouve, une nous a particulièrement plues : il s'agit de la collaboration entre Alicia Keys et Stella McCartney. 


La chanteuse, qui est l'une de nos artistes préférées, a pris la pose pour la styliste britannique afin de nous présenter un ensemble de lingerie rose (un petit reminder pour se faire dépister) de la marque Ophélia Wisthling : un soutien gorge (160€) et sa culote assortie (90€).



Une partie des bénéfices sera reversé au Centre Linda McCartney à Liverpool (en Angleterre) et au Memorial Sloan Kettering de Harlem (aux Etats-Unis). 
Pourquoi ce choix ? Pourquoi cette cause ? Simplement parce que les 2 femmes ont vu de près ce que le cancer du sein fait sur la femme, sur leur mère à toutes les 2. La styliste a d'ailleurs perdu sa maman à cause du cancer du sein il ya déjà 19 ans et la mère d'Alicia Keys est quand à elle "venue à bout" de cette maladie qui gêne, embarrasse, détruit des vies, "joue" avec notre féminité.



C'est peut-être un petit geste mais collé à d'autres petits gestes (même une goutte dans l'océan) cela peut nous rendre plus fort ! Et plus on fera de bruit pour "battre" ce cancer, plus de femmes iront se faire détecter et moins de larmes de douleurs ne couleront.

Pour suivre l'échange entre les 2 femmes ça se passe par ici.

Xoxo




15/10/2017

On a aimé : le shooting de Zoe KRAVITZ pour Vogue UK

Zoe KRAVITZ, illustre fille de Lisa BONET (Cosby Show) & du chanteur non moins célèbre Lenny KRAVITZ. Un petit bout de femme de 28 ans, d'une beauté assez époustouflante et qu ose dire tout haut ce qu'elle pense ! Capable même de répondre à ses "haters" sur son compte Instagram. Récemment vue dans "BIG LITTLE LIES" (dans le rôle de Bonni Carlson, la belle-mère sexy, qui mange bio et qui fait du yoga) ), l'artiste continue son bonhomme de chemin à  Hollywood, chanteuse dans le groupe "LOLAWOLF" (composé des prénoms de ses frères et sœurs du côté de sa mère) et aussi devient égérie pour Yves Saint Laurent, pose en tant que mannequin pour de nombreuses marques et vient d'être choisie par le Vogue UK pour être en couverture de leur numéro du mois d'octobre.

Crédit photo : Alasdair McLellan
Quelque soit la coupe adoptée, on l'a trouve sublime ! Elle a ce petit quelque chose d'attendrissant, de touchant mais on sent en même temps une grande force en elle. Bref on l'a kiffe ! 

Crédit photo : Alasdair McLellan

On fait un dernier petit tour sur un de ses derniers looks sur red carpet : lors de la soirée des Emmy Awards en septembre dernier. Cette robe Christian Dior haute couture, on en parle ou pas ? 

Crédit photo : Danny MOLOSHOK /INVISION FOR THE TELEVISION ACADEMY / AP IMAGES

Xoxo et A Bientôt pour un nouveau "On a aimé"




Tu connais MAD ?

En cette fin de week-end, on a pensé à vos prochaines sorties (ne nous dîtes pas Merci ! ) alors réservez votre soirée du jeudi 19 octobre au MONA LISA pour assister à une soirée de folie grâce à MAD à partir de 19h00 ! 

Mais qu'est ce que MAD et qu'est-ce qu'une MAD session ?

MAD pour Music - Arts - Design. 


Qui est à l'origine de MAD ? 

C'est avant tout un projet de 2 soeurs : celui de Lise et Rima YACOUB sans oublier leur partenaire, Bruno WAITZMAN. Lancé en 2016, leur idée commune était de mettre en place une marketplace créative à 360° permettant à tous les artistes (quelles que soit leur activités, leurs compétences) de mettre à profit leur talent. Pour que cela soit plus simple à comprendre, c'est en quelque sorte un "crowdfunding". 

Tous les talents soit choisis scrupuleusement par un jury (composés d'experts) et sont ensuite accompagnés main dans la main de A à Z dans Toutes les démarches à entreprendre ! Que ce soit une problématique de financement, de mise en place de blogs, d'évenèment ou autres, MAD est là pour vous soutenir. 

Un des plus : en tant qu'artiste vous pouvez également interragir avec votre communauté ! Une bien belle façon pour eux de gagner des points, non ? 

Revenons aux MAD sessions : il s'agit d'évènements physiques (de soirées) où l'ensemble de la communauté MAD se retrouve : les artistes (bien sûr), les partenaires et on n'oublie pas la communauté de fans. 

Concernant celle de  jeudi prochain : ce sera l'occasion de retrouver sur scène les lauréats de la première MAD Talent Hunt Competition (Leïla MACAIRE, La Tendre Meute, Jade B, Louise ELIZEON et bien d'autres encore). En plus de vous divertir, ce sera également pour eux l'occasion de lancer leurs propres campagnes de crowdfunding via la plateforme MAD. Imaginez la pression de folie ! 



Alors, envie d'en savoir un peu plus ? Curieux de découvrir de nouveaux artistes ?  ou Curieux tout court ? RDV sur MAD et surtout RDV jeudi prochain ! 

Xoxo et on compte sur vous ! 



11/10/2017

On parle épilation ?

Aujourd'hui on va entrer un peu dans votre intimité en parlant d'épilation ! Je crois que depuis la création du blog c'est la première fois que l'on en parle ! Non pas par pudeur mais parque ce que j'estimais ne pas avoir besoin d'en parler. Pourquoi donc ce revirement de situation ? A cause ou grâce à Adidas ! Pour une de leurs dernières campagne, ils ont fait appel à Arvida BYSTRÖM, un mannequin (et photographe) suédois qui ne s'épile pas et fait fi des diktats liés à la beauté. Libre à elle direz-vous mais apparemment non ! Après la publication d'une des photos où on voit la jeune femme aux jambes nues non épilées, il y a eu une avalanche de message haineux à l'encontre du modèle choisi !

Crédit photo : Instagram Adidas Original



Du coup je me pose des questions : que doit-on penser de ces messages, ne nous sommes pas libres de faire ce qu'il nous convient ? S'épiler quand on est une femme doit-il être une obligation ? N'avons nous pas le droit de s'afficher telle que nous le sommes ? Devons-nous renier ce à quoi nous croyons au profit de la Société ?

Perso, je n'aime pas les poils sur moi ! Enfin je n'aimais pas ! Je n'ai pas changé d'avis c'est juste que depuis que j'ai un enfant donc un peu moins de temps pour moi (et plus pour lui), je n'ai plus mon sacro saint RDV annuel chez l'esthéticienne ! Et je n'ai pas honte de coucher ces lignes par écrit ! Je m'épile toujours mais ce n'est plus une obsession ! J'avoue avoir de la chance de ne pas avoir un Amoureux qui me pousse à m'épiler ! Il m'aime comme je suis. Je me lave (matin et soir), prends soin de moi, prends toujours plaisir à me maquiller...Bref, je n'ai pas oublié qu'avant d'être une Maman je suis avant tout une femme ! J'ai seulement plus de rasoirs qu'avant et je pense à m'épiler avant une séance de sport, quand je suis en jupe ou quand je dois me rendre à la piscine. Attention, cela ne veut pas dire que c'est à cause de mon fils ! C'est jusque que j'ai dû revoir mes priorités, non ce n'est pas une obligation mais une envie de faire les choses différement tout en tenant compte de mes envies :

1 - Je suis en 4/5 donc je ne travaille que 4 jours par semaine,
2 - C'est moi qui récupère notre petit homme le soir donc j'ai un impératif "temps" à respecter,
3 - Plutôt que me faire épiler pendant ma pause déjeuner, je préfère suer à la salle de sport  ou faire trempette à la piscine près de mon boulot, (je suis plus détendue l'après-midi et je dors mieux le soir),

Avec ça vous pourrez me répondre "et le samedi ? " : le samedi, vu que mon Amoureux travaille, cette journée est consacrée entièrement à mon petit homme, et je n'ai pas vraiment envie de le trimballer dans un institut.

Bref quand j'ai vu les articles consacrés à Arvida, je me suis posée la question et j'ai même demandé l'avis à certaines de mes copines. Certaines ont trouvé ça dégueulasse de voir les jambes non épilées du mannequin, cela m'a fait sourire... J'ai toujours pensé que les femmes étaient solidaires entre elles ! Je suis parfois naïve ! 

Dans tous les cas qu'une jeune femme ayant plus de 236K followers sur Instagram puisse oser poster des photos d'elle non épilées en 2017, je dis bravo et l'applaudis bien fort ! 

Crédit photo : Instagram Arvida BYSTRÖM

En regardant son compte Instagram d'un peu plus près, j'ai vu qu'il n'y a pas que contre les poils qu'elle "se bat", la cellulite en fait également parti ! A l'ère des filtres, des retouches Photoshop..., elle a posté une photo d'elle où on voit ses cuisses Et sa cellulite ! Non mais cette femme que je ne connaissais pas risque de devenir mon héroïne ! Il faut en avoir pour oser se montrer ainsi ! 

Crédit Photo : Instagram Arvida BYSTRÖM 

Sous la photo, ce message : "Trying to show off some cellulites and a dimpled cherry" <3


Alors quoi penser de cela ? Cela vous choque t-il ou pas ? 
Entre nous j'aimerais bien avoir votre avis.
Xoxo